Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
DE
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

2 patients rebelles…et les conséquences

Novacorpus – 10 ans de tourisme médical

A l’occasion de ses 10 ans, Novacorpus lançait une série d’articles sur le tourisme médical et l’expérience accumulée au fil du temps.

Depuis 2008, Novacorpus a envoyé plus de 2000 patients à l’étranger. Dans l’immense majorité des cas, tout se passe très bien. Les deux histoires ci-dessous (qui représentent donc moins d’un cas pour mille patients) montrent que la médecine est parfois cependant pleine de surprises… Le cas d’une greffe de cheveux et d’une augmentation mammaire.

De substances illicites vous ne prendrez pas

Vendredi après-midi, 2013. Le moment de la loi de Murphy des médecins : c’est toujours le vendredi après-midi, quand tout le monde commence à partir en week-end, que toutes les complications se produisent, soit au pire moment.

Et ça ne manque pas: un de nos patients est parti dans une grande ville d’Europe pour une opération de chirurgie esthétique, une greffe de cheveux. Son chirurgien m’appelle, un peu paniqué, pour m’expliquer que le patient semble s’être fait arrêté par la police et qu’il vient de l’appeler à l’aide. La cause du délit : « entrée sur le territoire en possession de drogue ». Aïe, ça risque de lui coûter cher à notre malheureux patient.

Le pauvre chirurgien ne sait pas quoi faire et me demande conseil. Je partage sa crainte de conséquences lourdes. Après plusieurs tentatives, toutes infructueuses, de joindre le patient, son ami qui l’accompagne et le poste de police, il devient clair qu’il faudra attendre le lundi pour en savoir plus. Curieux hasard du tourisme médical quand un médecin devient intermédiaire entre la police et un prévenu.

Nous passons donc tous un week-end un peu stressant. Comment en est-on arrivé là ? Nous faisons tout pour que nos patient soient en sécurité, informés en détails tant sur l’opération que sur le pays dans lequel ils vont aller (des dizaines d’heures de téléphone, de rencontres et d’emails) mais comment prévoir un cas pareil ? Désormais, c’est toute l’organisation que nous avons mise en place pour notre patient qui est en jeu.

Des conséquences inattendues

Le lundi arrive, nous imaginons déjà le procès et la dure sentence, des années de prison. Mais non, le patient est non seulement rentré chez lui en France mais il semble s’être plutôt bien entendu avec l’équipe du commissariat (sans doute aussi ennuyée que lui de passer le week-end au poste). Après un test urinaire et constatant qu’il était moins imprégné qu’initialement craint, ils l’ont « simplement » expulsé du territoire. Bien sûr, ce n’est pas l’idéal mais c’est mieux que des années derrière les barreaux.

Finalement, ce patient se fera opérer dans un autre pays mais les conséquences financières seront lourdes, notamment pour le chirurgien qui se retrouvera à avoir réservé un bloc opératoire sans pouvoir opérer (et à devoir payer de sa poche cette réservation).

Envie de shopping pressante, augmentation puissante

Dimanche. Printemps 2014. Un de nos chirurgiens nous appelle. Il est assez fatigué car il a passé la nuit au bloc opératoire en urgence. Que s’est-il passé ?

Notre patiente, venue pour une augmentation mammaire a été opérée avec succès le vendredi précédent. Tout s’est bien passé, la patiente est satisfaite, le chirurgien aussi et il la reverra le lendemain. Samedi, la patiente peut sortir de l’hôpital car elle se remet bien mais le chirurgien insiste. Il est très très important de se reposer à l’hôtel, accompagnée par son ami, car elle vient d’être opérée et, non, il n’est pas question d’aller visiter la ville, c’est bien trop tôt. La patiente accepte à contrecœur. Après tout, si elle est là, elle aimerait quand même bien en profiter pour visiter des monuments mondialement connus et faire du shopping. Oui mais non, ce sera pour une autre fois.

Au moment où elle va partir, les infirmières rappellent le chirurgien, elles semblent sûres que la patiente ne va pas aller à l’hôtel mais bien s’en aller faire chauffer sa carte de crédit. Nouveau sermon du chirurgien car il est très prudent : elle a été opérée la veille, elle doit absolument se reposer, il y a des risques inconsidérés à aller se promener et marcher longtemps sans parler des risques de chocs sur sa poitrine qui pourrait avoir des conséquences graves. Bien, bien, la patiente reconnaît qu’elle ne voulait pas aller à l’hôtel mais dit qu’elle va y aller. Le chirurgien lui donne rendez-vous le lendemain matin pour le contrôle suivant.

Appel au milieu de la nuit

La journée passe, la soirée arrive puis la nuit. 3h du matin, le téléphone du chirurgien sonne dans l’obscurité : c’est la patiente, elle a mal aux deux seins qui ont grossi (au-delà de ce qui était attendu…). Le chirurgien lui demande de venir à l’hôpital immédiatement et s’y rend donc lui aussi. Au premier examen, il constate que les seins ont fortement augmenté de volume par rapport au matin précédent en raison d’un saignement important. Il n’y a pas d’autres solutions que de réopérer la patiente pour corriger le problème. Le chirurgien passe alors plusieurs heures au bloc opératoire, au milieu de la nuit, pour arrêter les saignements. Il y parvient et la patiente est tirée d’affaire. En larmes, elle lui explique alors qu’elle ne l’a pas écouté, qu’elle a quand même été visiter la ville et faire les magasins. Pendant 9h de suite, elle a marché des kilomètres en pensant que son jeune âge la protègerait et ne s’est pas reposée à l’hôtel. Au début tout allait bien puis les premiers symptômes sont apparus dans la soirée. A 3h du matin, n’en pouvant plus, elle l’a appelé.

Il n’y a pas de petite opération

Il est frappant de voir que les médecins ont perdu de leur aura et certains patients (heureusement une infime minorité) n’écoutent plus leurs recommandations. Nous devons de plus en plus décourager des patients qui pensent que se faire opérer est un peu comme d’aller au supermarché (une expérience commune et banale). Heureusement, ce cas s’est bien terminé. Ce fut d’ailleurs le seul cas de saignements après une telle opération nécessitant une 2ème intervention sur 10 ans d’activité. Il rappelle l’importance de l’information à donner aux patients sur les risques de chaque chirurgie (mais qu’aurait pu faire de plus notre chirurgien dans ce cas, lui qui, à plusieurs reprises, avait expliqué à la patiente les dangers de son projet touristique ?).

Le secret: être prudent et disponible

Étant médecin, j’ai toujours mis l’accent sur le côté médical de notre activité et sélectionné des chirurgiens et des dentistes prudents: informer un patient (et ne pas hésiter à redonner une information qu’il aurait pu oublier) et lui rappeler qu’il y a des risques et que la première mesure qui limitera les risques au maximum est de suivre les indications du médecin à la lettre. L’immense majorité de nos patients le font, ce cas fut une exception, un peu caricaturale et pourrait d’ailleurs se produire tout aussi bien chez nous. La disponibilité de notre chirurgien au milieu de la nuit a permis de résoudre le problème à temps.

Dr Stéphane de Buren

Dr Stéphane de Buren

Le Dr Stéphane de Buren est le directeur et fondateur de Novacorpus. Il est reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes européens du tourisme médical, avec plus de 25 ans d’expérience de la médecine et plus de 11 dans le domaine complexe de la chirurgie à l'étranger.

Dr Stéphane de Buren

Dr Stéphane de Buren

Le Dr Stéphane de Buren est le directeur et fondateur de Novacorpus. Il est reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes européens du tourisme médical, avec plus de 25 ans d’expérience de la médecine et plus de 11 dans le domaine complexe de la chirurgie à l'étranger.

Voir d'autres articles

Position de l’implant mammaire : le choix du dual plan

Les patientes qui ont recours à la chirurgie esthétique pour une augmentation mammaire souhaitent avoir une poitrine, certes plus grosse, mais bien galbée et la plus naturelle possible aussi bien au niveau de sa forme qu’au toucher.

Les chirurgiens partenaires de Novacorpus sont particulièrement attentifs à la qualité des implants qu’ils utilisent, mais également à la façon dont ils vont positionner ces implants.

voir plus

Augmentation mammaire : comment réagir face à une coque ?

Le mot coque est utilisé pour rendre plus simple un terme médical un peu trop technique lors de l’augmentation mammaire : en fait, la coque désigne ce qu’on appelle une « rétraction périprothétique », également nommée « contraction capsulaire ». Au départ, on assiste à une réaction normale de l’organisme quand on y insère un corps étranger tel qu’un implant mammaire : il fabrique une capsule protectrice. Or il arrive, assez rarement, que cette réaction soit excessive, déforme le sein et le rende moins souple.

voir plus

Une grossesse est-elle compatible avec des implants mammaires ?

L’un des premiers signes de la grossesse est le gonflement des seins. Qu’en est-il lorsque la future maman a procédé à une augmentation mammaire? Les femmes en âge de procréer se posent souvent la question de la compatibilité entre la chirurgie des seins et la grossesse.
Découvrez quelles sont les conséquences d’une opération mammaire sur la grossesse, et inversement, l’impact d’une grossesse sur la pose de prothèses mammaires.

voir plus

L’impact d’une opération de chirurgie mammaire sur l’allaitement

Une opération de chirurgie des seins peut mener à des difficultés de 3 ordres lors de l’allaitement : une montée de lait plus tardive, une insuffisance de la sécrétion lactée (3 fois plus fréquente chez les mères ayant subi une chirurgie mammaire) et des crevasses ou engorgements.
La plupart de ces difficultés ne constituent pas une contre-indication à l’allaitement et de nombreux autres facteurs entrent en jeu dans la réussite ou l’échec du projet d’allaiter.
Quel est l’impact d’une augmentation mammaire et d’une réduction mammaire sur l’allaitement ?

voir plus
meilleurs tarifs Novacorpus

Peut-on s’exposer au soleil après une chirurgie esthétique ?

S’il faut, de manière générale, faire attention lorsqu’on s’expose au soleil (ne pas s’exposer entre 10h et 16h, se couvrir au maximum, en particulier avec chapeau et lunettes, mettre de la crème solaire sur les parties exposées au soleil et s’hydrater) c’est d’autant plus vrai après une opération chirurgicale.

voir plus
Chirurgie mammaire

Quel soutien-gorge porter après une augmentation mammaire ?

Une augmentation mammaire provoque non seulement un changement esthétique mais aussi une véritable modification morphologique à laquelle votre corps devra s’habituer. Pour cela, il est indispensable de porter un soutien-gorge adapté après l’augmentation mammaire, et ce pendant plusieurs semaines suivant l’opération. Le chirurgien donnera comme consigne le port d’un soutien-gorge de contention, indispensable pour maintenir votre nouvelle poitrine en place.

voir plus

Quelle durée de vie pour vos prothèses mammaires ?

La durée de vie des prothèses mammaires n’est pas illimitée. Elle n’est pas fixe non plus et varie selon les patientes. Pour savoir quand il est temps de changer son implant mammaire, il y a plusieurs questions à se poser et différentes démarches à respecter.

voir plus

Comment se débarrasser définitivement des poches sous les yeux ?

Les poches sous les yeux donnent souvent un air fatigué, un regard éteint et ceux qui en ont auront constaté qu’il est très difficile de s’en débarrasser. Des astuces de maquillage ou des remèdes de grands-mères peuvent plus ou moins les camoufler, mais cela ne suffit en général pas pour supprimer définitivement le problème. La chirurgie des paupières (ou blépharoplastie) est une solution efficace, sûre et surtout définitive pour retrouver un regard plus jeune et redynamisé !

voir plus

Augmentation Mammaire: Quelles sont les garanties ?

Chez Novacopus, vous bénéficiez à la fois de la garantie du fabricant de l’implant (Mentor©) et de la garantie de notre chirurgien. Le fabricant accorde une garantie à vie sur les implants. La garantie du chirurgien s’associe à la possibilité de conclure une assurance couvrant les frais d’éventuelles complications.

voir plus
greffe de cheveux

Une greffe capillaire laisse-t-elle des cicatrices ?

Avec la technique FUE, où il ne s’agit pas d’un prélèvement d’une bandelette de cuir chevelu (ancienne technique FUT) mais d’une extraction d’unités folliculaires (greffon par greffon comprenant chacun de 1 à 3 cheveux) dans la couronne à l’arrière de la tête, il n’existe aucune cicatrice permanente. Suite à la transplantation capillaire, seules les zones greffées sont rouges et des croûtes se forment. Les zones à rougeur ainsi que les croûtes disparaissent à nouveau après quelques jours. La technique FUT, qui consiste à prélever une bandelette de cuir chevelu dans la zone occipitale supérieure, laisse une cicatrice visible (nous ne la recommandons pas ni ne la pratiquons). En savoir plus…

voir plus
Chirurgie mammaire

Choisir des implants mammaires en toute sûreté

L’augmentation mammaire consiste à poser un implant sous la glande mammaire. 500 000 femmes en France sont porteuses d’implants mammaires, lesquels peuvent faire gagner une ou plusieurs tailles de bonnet. Choisir des implants de qualité et qui conviennent à sa morphologie est primordial, et plusieurs questions peuvent se poser à la future patiente pendant sa réflexion. Voici quelques réponses pour vous aiguiller dans votre démarche.

voir plus

Bien préparer une augmentation mammaire

Ça y est. Cette semaine, le chirurgien esthétique va pratiquer la pose d’implant mammaire que vous attendez. L’implant, en gel de silicone cohésif, a été choisi avec le médecin. Pour que tout se passe parfaitement bien, Novacorpus vous donne quelques conseils à respecter.

voir plus

La chirurgie esthétique, une tendance mondiale

Pour la première fois en 2013, le nombre d’opérations chirurgicales esthétiques pratiquées au Brésil a dépassé celui des États-Unis. Loin d’être marginal, ce constat illustre la constante montée en popularité des interventions esthétiques à l’échelle mondiale. Une évolution observable en France également.

voir plus

Pourquoi la qualité d’un implant mammaire est-elle primordiale ?

Un implant mammaire de qualité est certifié par les autorités sanitaires européennes, il est composé de matériaux de haute qualité et a fait l’objet d’études cliniques. Le prix est affaire de qualité: évitez de choisir un implant bon marché. Notre savoir-faire et nos compétences médicales nous permettent de contrôler la qualité des implants mammaires utilisés par nos chirurgiens et répondre ainsi aux exigences de sécurité. 

voir plus
Chirurgie mammaire

Augmentation mammaire par Macrolane ou lipofilling (réinjection de sa propre graisse dans les seins). Vraie fausse bonne idée.

Les augmentations mammaires sans prothèses (par acide hyaluronique voire par transfert de graisse) sont recherchées par certaines patientes souhaitant effectuer une augmentation mammaire. En effet, le scandale des implants PIP et différentes autres raisons liées à la pose d’implants mammaires poussent les futures patientes à se diriger vers ces solutions. Cependant ces nouvelles méthodes paraissent apporter plus d’inconvénients que d’avantages. Dans la majorité des cas, nous déconseillons ces méthodes « d’augmentation mammaire sans bistouri ».

voir plus